Et alors ?

Publié le par Moris Dia

Je reviens vite fait  sur les deux billets intitulés "Qui croire ?" et "Bouche cousue". Voici le détail du scrutin N°30 dans le cahier annexe du compte rendu intégral de la 5ème séance du 19 septembre 2007, il est consultable à l'adresse suivante :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/cri/2006-2007-extra2/cahiers/c20072005.pdf 

Se rendre page 15 et voir le détail du vote du groupe UMP :
Pour : 90 membres du groupe, présents ou ayant délégué leur droit de vote.
Contre : 3. – MM. Jean-Pierre Grand, Jacques Le Guen et Etienne Pinte.
Abstentions : 4. – MM. Benoist Apparu, Jean-Claude Lenoir, Jean-Frédéric Poisson et Mme Marie-Jo Zimmermann.
Non-votant : M. Bernard Accoyer (président de l’Assemblée nationale).

Il s'agissait d'un scrutin public, c'est à dire (si j'ai bien compris * )
1) qu'on ne peut voter CONTRE qu'à condition d'être présent.
2) que si on a voté CONTRE, qu'on s'est abstenu ou qu'on est non-votant son nom apparaît sur l'analyse officielle du scrutin.

Donc, première conclusion : soit Mr Grenet a voté pour, soit il était absent.
Je repose maintenant ses déclarations à Sud Ouest :

SO : Quel a été votre vote sur cette question qui concerne les immigrés souhaitant bénéficier du regroupement familial et qui a provoqué beaucoup de réctions dans le pays ?
JG : Je n'ai pas voté cet amendement sur les tests ADN. C'est bien la preuve qu'un député peut garder sa liberté et même qu'il le doit.
SO : Pourquoi avez-vous voté contre l'amendement ?
JG : Je pense que dans cette affaire comme dans d'autres, on peut partir d'un bon sentiment mais je pense aussi qu'il faut être prudent avec l'outil que l'on met dans la caisse à outils. Je suis attentif aux questions touchant à la biogénétique. Il était donc tout à fait naturel que je le sois avec ce vote.

Cela me paraît assez limpide.
Je reviens faire mes commentaires demain.


[Edit] * : ce n'est pas super clair. Car les srutins N° 26 et 27 (page 14) apprennent que 5 députés de l'opposition ont délégué un droit de vote CONTRE. Les noms n'apparaissent pas mais on sait au moins qu'ils sont 5 "présents ou ayant délégué" à avoir voté CONTRE.
Dans le scrutin N°30, on sait, par défaut, qu'aucun député UMP n'a délégué de droit de vote CONTRE. Tous ceux qui on voté CONTRE étaient présents.
Conclusion la plus probable : l'absence. Ou le vote POUR si jamais tu merdes ta procédure de délégation.
[voir aussi ] :  le mode de votation
Des commentaires plus experts seraient éclairants.

Publié dans Politique

Partager cet article

Commenter cet article