Cinéma - L'Atalante - Paradise Now

Publié le par Dia

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Dia 23/09/2005 15:41

Donc... Nous l'avons vu... Sommes sortis lentement, avons posé notre cul sur la berge de l'adour (la lumière était magnifique) avons fumé une longue clope, nous somme tus, avons repris nos vélos, avons pédalé silencieusement, avons monté les escaliers, avons posé notre cul dans le canapé, avons refumé une clope et avons enfin soupiré un mot : woooooah... Une claque !

Dia 20/09/2005 08:56

Une certitude, je me fais la séance de ce soir. Un doute, je remplace "jus" par "plume" dans le texte précédent. Et tu peux me sucrer mes commentaires inutiles à propos de Neuneu, je l'ai bien mérité ! Pourtant je le sais qu'il faut laisser dire et juste rester ahuri ! !

Le plébéien bleu 19/09/2005 20:07

Si, fais-le, s'il-te-plait. q:o)

Dia 19/09/2005 17:48

C'est bien dans cet esprit de conjugaison d'efforts que je me suis permis de me relier à ton imaginaire... Tu m'as donné envie d'aller voir ce film. Ton post répond de fort belle grammaire à cette remarque faite par une intervenante lors de l'AG de l'Atalante, qui regrettait justement l'absence de bonnes critiques cinéma dans nos journaux "locaux". J'avais repéré ce film. Puis je t'ai lu. Maintenant, je suis convaincu qu'il faut absolument aller voir ce film. Je ne sais pas encore si j'aurais le "jus" de repasser derrière toi... Pas facile !

Le plébéien bleu 19/09/2005 17:30

Re-bonjour Boris,

Je suis vraiment ravi que tu sois allé voir Paradise Now... et flaté aussi que tu aies mis en lien la note que j'ai rédigé à ce propos sur mon blog. Dommage toutefois que tu ne te sois pas lancé dans un article perso sur le sujet. Si jamais tu avais envie de te lâcher un peu, tu peux toujours mettre un commentaire sur ma note, ou mieux, répondre sur le forum de l'Atalante où j'ai mis la même note sous la signature de Robinson Crusoé : http://atalante-bayonne.cinebb.com/index.forum

Voilà. J'espère que nos efforts conjugués sauront booster un peu les entrées pour Paradise Now à l'Autre cinéma qui le mérite bien.
Ikus arte.

Xan