Diaa, elles sont où ces professions de foi ?

Publié le par Moris Dia

Toujours rien reçu et vous ? Mais peut-être, y a t-il eu un bug dans la mise sous enveloppes dans les Pyrénées-Atlantiques ? Les journaux n’en parlent pas, le site de la Préfecture pas encore, pourtant des électeurs se sont manifestés pour signaler des incidents.   
Ceux à venir sont beaucoup plus vicelards.
Il y a d’abord les machines à voter. Nous y échappons au Pays Basque, mais à la place des électeurs électroniques (plus d’1 million), je réclamerais avec force mon enveloppe et mes bouts de papier. Cracker une machine de vote est ridiculement facile, tous les modes d’emploi sont disponibles sur internet, quelle que soit la marque de la machine, en passant par le modèle de clé qui permet de les ouvrir ! Les pétitions, modèles de référés liberté et les formulaires pour déposer plainte ou constater des anomalies le jour du scrutin se sont multipliés. Plus grave, certains annoncent déjà qu’ils vont mettre en pratique, plus tous ceux qui ne l’annoncent pas ! [Sources : padawan]
Côté procurations, si vous en détenez une, priez pour qu’elle figure sur les registres officiels d’émargement car, cette année, il n’y a pas eu d’envoi de document officiel prouvant que vous en êtes bien titulaire. De même que dans les commissariats de police ces derniers jours, les présidents et assesseurs des bureaux de vote risquent d’avoir du boulot…
S’agissant de l’annonce des résultats, la grosse pagaille est prévisible. De nombreux blogueurs rapportent qu’ils pourraient diffuser, dès 18h, les estimations et SSU (Sondage Sortie des Urnes), ce qui est formellement interdit. Coup d’intox ( ? ), donc, encore qu’il paraisse évident, vu que les fuites sont très bien organisées, que des partis, pris de panique par une annonce de résultats défavorables vers 18h, renoncent à conserver le secret pour stimuler le vote utile. Rien de plus facile que d’appeler un ami résidant à l’étranger pour ouvrir un blog en deux minutes et diffuser ces informations capitales. Dans ce cas, les habitants des grandes villes qui votent jusqu'à 20h pourraient réorienter leurs suffrages. Je m’engage, pour ma part à ne rien diffuser avant 20h, ni même de relayer (ce serait du recel) quoi que ce soit. 
En revanche, j’irai voter le plus tard possible... Mais, est-ce normal d’en arriver là ? 

Important : à Bayonne, les bureaux de vote ferment à 18h.


Publié dans Politique

Commenter cet article

Astro 20/04/2007 19:51

La campagne maraboutée : http://www.reuters.com/news/video/videoStory?videoId=48246
 

Oups ! 20/04/2007 19:43

Record de commentaires chez Birenbaum sous la dernière video la plus compromettante de la campagne : http://birenbaum.blog.20minutes.fr/archive/2007/04/19/grigny-side-story.html

Santini 20/04/2007 17:00

Les ergonomes estiment qu'un quart des électeurs utilisant les machines à voter vont se planter ! http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-30592860@7-37,0.html?xtor=RSS-3208

Nadioucha 20/04/2007 11:25

N'allez surtout pas voter sans avoir lu le dernier numéro de Marianne, si vous ne pouvez pas courir l'acheter, vous pouvez le lire là : http://www.sarkomarianne.blog.fr Je ne sais pas pour vous mais moi je n'ai jamais autant flippé.

C dans l'air 20/04/2007 09:52

Ipsos, par exemple (revoir sur internet l'émission C dans l'air d'hier soir, 'Tout ça pour ça" : http://www.france5.fr/cdanslair/index.cfm) balance ses résultats finaux à 19h15. A 18h, les 150 bureaux tests ne sont pas entièrement dépouillés et seront ajustés au fur et à mesure. Comme le signalait Christophe Barbier, l'unique bonne solution est de décider d'ouvrir tous les bureaux jusqu'à 20h (la décision peut encore être prise...).  Les machines à voter vont effectivement créer un véritable bordel. Comment recompter ?