La fontaine est sèche

Publié le par POY

« Trop cher. Et surtout pour quoi faire ? »
C'est avec ses mots que le maire d'Anglet, Robert Villenave, vient d'exclure le rachat par la CABAB du terrain du (presque) feu camping Fontaine Laborde.
Ses arguments ? Les nuisances et des trafics de substances illicites que le camping génère. Mais que fait la police ?
Historique : le camping fontaine Laborde date de 1950 et appartient à la famille Etchebehere ; il abrite en son sein à la belle saison un public familial et jeune composé principalement de surfeurs et fous de glisse peu argentés.
Le camping doit fermer dans deux ans (2008) car les terrains viennent d’être vendus à la famille Donier (SETIM) qui va transformer ce lieu en résidence bon teint.
Bon après tout quoi de plus normal ? Un camping pas très classe, face à l'océan qui fait suer (pour être poli) les voisins (quand ces deniers sont là), de la drogue, des clients qui n'ont pas un rond et qui bectent des boites de raviolis à la lampe torche.
Sa surface étant de 13500 m², à environ 250 € le m², je vous laisse faire les comptes... Les héritiers peuvent dormir tranquilles et après tout ces gens ont bien mérité de devenir millionnaires après des années de labeur.
Mais là où le bas blesse, c'est que le camping du quartier du boulevard des plages est l'un des deux derniers campings existant encore sur Anglet (avec celui d'Anglet Parme).
Suite à ces faits, des questions me trottent dans la tête...
Comment Anglet, ville à fort coefficient touristique,  peut-elle laisser filer le dernier camping de bord de littoral sans même essayer de trouver une solution pour préserver ce lieu de panachage touristique ?
Comment le premier magistrat, sous des prétextes à 3,50 € (prix d'emplacement d'une tente deux places), raye des cartes le seul endroit bon marché du littoral Angloy pour laisser place à des résidences souvent fermées 9 mois sur 12 ?
Comment le maire d'Anglet se permet-il de ne pas tenir compte d'une partie de la population d’estivants qui viennent sur la Cote Basque ?
C’est faire peu cas en tout cas de la possibilité pour des familles pas très riches de se payer des congés à des prix abordables.
Si le maire d’Anglet souhaitait faire un « tri » sélectif des estivants qui viennent dans sa ville, il ne s’y prendrait pas autrement.
Dans des temps pas si anciens que ça, il existait des campings municipaux me semble t-il, douce France…
De plus si le mode de gestion en camping municipal ne satisfait pas, les délégations de service public sont parfois de bon secours pour laisser filer certaines compétences publiques vers des organismes privés mais seulement quand cela arrange l’homo politicus… Pourquoi pas pour un camping ?
C’est une volonté politique assurément et sous des prétextes fallacieux, on décide de vendre ici aussi le fond de commerce.

[Lire dans Sud Ouest]

POY

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Donier Raphael Setim S.A.S 08/03/2008 22:50

http://marina-club.net  Pourquoi ne pas ouvrir un Camping Club Marina Pyrennees Atlantiquesa Anglet au Pays BasqueVoici l adresse d un camping **** dans Les LandesAirotel Caravaning Camping Club Marina Landes Mimizan Plage SudVoici adresse internet Camping Landes  http://www.clubmarina.net http://donier.comhttp://setim.fr

oona 22/11/2007 20:59

Aujourd'hui , c'est sur qu'il ferme ou pas ? et a quelle date ?

alice 20/06/2007 10:55

Fontaine laborde ne doit pas être fermé!! il faut faire quelque chose!!
d'abord, cela representerai une vraie perte pour le tourisme d'anglet, et ensuite pr les jeunes de toutes nationalités, ce camping est historique, lieu de rencontre, de surf, en gros de vacances de rêve (et oui les raviolis en conserve à la lampe de poche ça rapproche!)...
et non il n'y a pas que des drogués pauvres!!!