3024, non

Publié le par Moris Dia

Polémique à Bayonne (New Jersey) à propos de la plaque commémorative apposée sur la sculpture de Zurab Tsereteli (cadeau de la Russie au peuple américain) honorant les victimes du 11 septembre : une quarantaine de morts seraient vivants.

[Lire aussi] : Байоне

Publié dans Bayonne New Jersey

Commenter cet article

zirikolatz 19/12/2006 19:20



Plus que la polémique de Bayonne (New Jersey) à propos de la plaque commémorative des victimes du 11 septembre il convient de s’intéresser au sculpteur Zurab Tsereteli.
Décidément ce sculpteur génère de la polémique comme en Bretagne à Ploërmel avec un monument religieux à la gloire d’un pape sur le domaine public érigé à l’hiver 2006 . Tous les laïques français sont aux cent-coups avec une  statue géante du pape Jean-Paul II, fondue à Saint-Pétersbourg, qui se retrouve  parachutée dans une bourgade de 8 500 habitants bordant la forêt de Brocéliande.
Zurab Tsereteli est un homme très influent en Russie. Proche de Poutine et surtout du  maire de Moscou, ce richissime sculpteur entretient des relations troubles avec le FSB, ex-KGB, et les milieux mafieux moscovites. Aujourd'hui richissime, grâce à l'héritage échu à son épouse - constitué notamment d'un somptueux appartement à Paris, Tsereteli possède à Moscou deux musées et une galerie où des milliers de ses toiles voisinent avec celles d'artistes contemporains. Dans son luxueux hôtel particulier, il tient table ouverte pour la jet-set moscovite et les personnalités de passage.
La statue serait un cadeau "pour service rendu"  qui coûtera malgré tout quelques dizaines de milliers d'euros aux contribuables de la ville de Ploërmel (coût du transport, socle et inauguration en grande pompe de la statue). En fait, 100 000 euros pour la construction du socle et plus 30 000 euros pour les festivités inaugurales.
Outre un possible renvoi d'ascenseur politico-financier, le cadeau de Tsereteli à Ploërmel pourrait s'expliquer par son obsession à truffer la planète de ses oeuvres, d'un lourd académisme.
Pour ce qui est du monument du 11 septembre, Manhattan l'ayant refusé, ce titanesque témoignage de 175 tonnes a dû être déposé dans le port de Bayonne (New Jersey).

Dia 15/09/2006 08:44

Oups, merci, je corrige, diaaa, à 8h30 du mat', je croyais être seul devant Baiona, pas du tout, je trinque mon café amigo !  

prax 15/09/2006 08:36

je crois que simplement tu as mis 2 fois le même lien

prax 15/09/2006 08:35

Malin, mais qui lit le cyrillique  (à part le pope de Biarritz) ?