Et hop, à la manif, pour trois raisons

Publié le par Moris Dia

1)     on ne réécrit pas quelque amendement que ce soit a posteriori, il fallait y penser avant. La loi est écrite. On n’y peut plus rien. Personne n’a été prévenu ? Et bien on recommence tout à zéro : on retire, on consulte, on recherche un consensus, on réécrit un texte et on vote au Parlement. Et on intègre cette démarche au programme de l’ENA.
2)     On fait attention à la rédaction. J’ai bien compris qu’il ne s’agissait pas d’une période d’essai de deux ans. Qu’on pouvait lors de la rédaction du contrat de travail définir une vraie période d’essai, comme dans un CDI. Mais il a fallu que je lise et relise ce qui n’est pas écrit. Sauf que personne ne l’a lu cet article 8, hormis quelques juristes du travail qui ont conclu à une « période de consolidation », faute de mieux. Bilan : tout le monde use de ce faux argument et l’usera jusque au bout. Il faut donc réécrire, que tout le monde comprenne.
3)     L’argument massue : le motif du lienciement. Là, il y a consensus. A part deux ou trois analystes qui expliquent, sans trop de mauvaise foi, que nullement la loi n’empêche le salarié de contester son licenciement en justice, s’il ne repose pas sur un motif légitime. Personne ne se satisfait de cette galipette : tous demandent que le motif soit obligatoirement écrit. Et cela évitera la multiplication de procédures.
 
 
Cette histoire me fait un peu penser au problème du stationnement des véhicules dans Bayonne. La semaine dernière qu’apprenait-on ? Qu’une délégation de commerçants avaient porté une pétition devant le Maire qui rétorquait qu’il « était à l’écoute ». Ce que je n’ai pas lu dans les journaux et que j’ai appris de source municipale, c’est que la commission « stationnement » ne s’est jamais réunie...
Pas de consultation, pas de conciliation. Rien.
Bilan : grognements, demande d’éclaircissements, râlages.
Un problème de « fondamentaux » diraient les rugbymen. Ou de génération et de méthodes. C’est fini tout ça, on n’en veut plus. Nous voulons une démocratie participative !

Publié dans Politique

Commenter cet article

Arduraduna 28/03/2006 21:17

Boris !!
Tu oublis la manif de Samedi à Bilbo !!
Agian ikusiko dugula Xan delakoa...Pur-pura ?? ahahah !!
Samedi 1 avril 2006, tous au rassemblement géant de Bilbao !!
Pour la résolution du conflit en Euskal Herri !! !!