Baïonywood

Publié le par Moris Dia

Hier midi, j’ai déjeûné hure à hure avec une indienne blonde. On a parlé de cithare, d’éléphant, de Ravi Shankar, du Rajhastan, de vache sacrée et des affiches de cinéma indien que tu peux te faire envoyer par internet à ta gloire personnelle.

On croise du monde à c’te foire au jambon… On s’y refile des tuyaux sur des sites internet cochons, on se raconte des histoires cochonnes.

« En Roumanie, on égorgerait le cochon le 20 décembre, à la Saint-Ignace ( ? ) sur une litière de maïs. Ensuite, on ferait brûler de l’encens sous son groin pour qu'il aille au paradis. Après  on le recouvirait de paille et on le brûlerait. Puis on le gratterait et on avalerait  un morceau  de couenne… »

 

 

 

Au Canada, c’est surtout le sperme de porc qui retient l’attention de l’industrie pharmaceutique (video RealPlayer).

 

Publié dans Gastronomie

Commenter cet article