Il y a 100 ans, le 3 mars 1905

Publié le par Moris Dia

Je ne connais pas le taux d’équipement informatique des foyers de Saint-Sever ni la position des chalossais sur le haut-débit dans les « territoires numériques ». On s’en fout complètement. A Saint-Sever, il n’y a plus d’agence TIC et ses rapports toc depuis belle lurette. On l’a tuée avec le cochon ou elle a volé dans les plumes.

Le dernier type qui leur a parlé du « phénomène du push social dans le mass market », ils ont dû le balancer dans l’encierro et son ipod au feu.

Les Saint-Séverin(e)s ont beaucoup plus savoureux : « L’indépendant du Cap », un journal participatif couvrant la Communauté des communes du Cap de Gascogne et de Chalosse où tout le monde s’est pris au jeu. Une sorte de blogguerie générale.

On scanne les photos en noir et blanc de ses grands parents, du marché au gras, des confits-parties, de cuadrillas mystérieuses, de livraison de gorets, du comice, des séminaristes, des bonnes sœurs et de la beuchigue, on bavarde, on s’informe, on rit, on organise de magnifiques expos en ligne. Il faut y aller comme on va à la piscine : une serviette sur les épaules, une souris à la main et son petit blog de rechange.

Un valeureux bayonnais ronronne dans les tuyaux de Saint-Sever. Le même qui a pondu cette galerie dingue sur l’érotisme catholique, à Biarritz en 1900. Quel talent.  

 

Dimanche prochain 6 mars, c’est l’année de Saint-Sever dans le monde qui débute :

 

 

 

Il y a 100 ans, le 3 mars 1905, dans une salle de la Mairie, naissait le SASS Rugby. Depuis, le programme du centenaire s’étoffe de jour en jour.

Contre les niortais, dimanche, ça va aller ? Ils sont prévenus au moins ? 

 

Boooh, nous, à Bayonne, samedi dernier, on est resté digne dans la défaite et courtois jusqu’au bout. On leur a même indiqué la route du retourrr aux biarrots…

 

 

(source improbable)

 

Bien rrrentrés ? 

 

 

Publié dans Histoire

Commenter cet article

Pierre 03/03/2005 10:50

" un journal participatif "...

Pas si participatif que tu le dis, et pas participatif du tout, dirais-je.
Hors quelques amis spécialisés (rugby, foot, judo...) je tire tout tout seul, mise à jour garantie tous les matins avant 8 heures.
Mais l'idée est intéressante pour un coin perdu.
Tant pis pour ceux qui ne l'ont pas compris car nous sommes nombreux à penser que cette formule va tout balayer sur son passage dans les 5 ans à venir : les lecteurs des quotidiens locaux et régionaux en ont assez des CLP lèche bottes ou porte parole, ce qui revient au même.
Beaucoup de photos, peu de commentaires, c'est l'avenir.