H-2

Publié le par Moris Dia

S’il y a une ville au monde où il faut être aujourd’hui : c’est Bayonne.

Il y a des types énormes partout, des grands, des courts, des velus, des grandes oreilles, des mecs en TShirt, des bavards, des puits de science… Ca va du skrelacène au paparembordien supérieur. On se remémore les cinq plus belles finales du championnat de France, l’histoire fabuleuse de Jean Dauger ou celle des Boni : « Il était si beau, ce ballon, d’un si bel ovale et d’un si beau cuir, tellement vivant sous la caresse, que les élèves décidèrent d’un commun accord qu’il serait interdit de donner des coups de pied dedans ».

Et aussi celle d’Aramburu, le biarrot.

On vocalise, on picole grave. Y a plus une place de parking. On refuse de te vendre un briquet rouge. Le ciel est azur, il fait chaud, les terrasses sont pleines.

On a tous qu’une seule envie : se fooooooutre enfin surrrr’la gueeeeeeeule.

 

Et Pottoka ? En forme ?  (via Lous Parrats)

 

Publié dans Sports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jerome 27/02/2005 23:03

je suis l auteur du blog de lous parrats et je suis ravi de voir que tu es mis un lien de mon blog .Je m en vais de ce pas rajouter le tien sur le mien.Je suis bayonnais moi aussi.