Jean Grenet, leurre est grave

Publié le par Moris Dia

C'est, à mon sens, un vrai scandale d'opinion. Dans les billets précédents (lire dans l’ordre Qui croire ? et Bouche cousue) je m’interrogeais sur le contenu de l’interview donnée à Sud Ouest par le député-maire de Bayonne, Jean Grenet, qui distillait aux électeurs de sa circonscription ses leçons de modération politique et d’éthique à propos de l’amendement ADN Mariani.
Il s’avère (lire ici), au mieux, que le député Grenet était absent de l’Assemblée Nationale lors du scrutin ! Au pire, qu’il aurait pu voter pour…

Il s’agit donc d’une ahurissante imposture !

Duperie sur l’agenda, duperie devant tou(te)s les bayonnais(e)s et plus largement devant tous les électeurs de la circonscription, sur la réalité de son action politique.
On ne peut pas en vouloir au quotidien Sud Ouest qui a recueilli de bonne foi les propos du parlementaire sans avoir vérifié son planning : ce sont quand même les paroles d’un député, un représentant de la Nation ! Mais on peut a minima sommer Mr Grenet de s’expliquer publiquement et attendre de la presse qu’elle le convie au plus vite.
Et pas de nous expliquer qu’il a pris en catastrophe un billet TGV pour se rendre au vote solennel mardi prochain ! Ni d’accuser le journaliste ou de convoquer d’urgence un aréopage de linguistes. La réponse à la première question est, a posteriori, somptueusement boisée, ce pourrait être une défense ; mais l’énoncé de la seconde question est sans ambiguité : pourquoi avez-vous voté contre l'amendement ?

Quand on dupe publiquement l’ensemble des électeurs, de son bord comme de son opposition, et les medias, tout à coup pris au piège, dans une entrevue phare qui aborde également la candidature du maire-député aux prochaines échéances municipales, il faut rendre des comptes et en tirer les conséquences. Cet entretien est vraiment à relire jusqu’à la dernière ligne. Quelle fable !

Il faut aussi rappeler, cela revient comme un boomerang, que Mr Grenet pour se faire réélire fut contraint dans ses tracts de campagne de faire son bilan en ces termes : « un député efficace c’est plus de 1 000 rendez-vous », et pour cause, les registres de l’Assemblée Nationale ne comptabilisaient qu’un total de 4 présences depuis 2004 jusqu’à sa dernière réélection…

Cette affaire est particulièrement intolérable. Quelle crédibilité accorder au député bayonnais ?  Quant à sa candidature à sa propre succession aux municipales, qui peut  encore croire à une seule de ses affirmations ? Sommes nous des jambons ?

L’auteur de ce blog est écoeuré, se met en grève citoyenne illimitée et soutient les medias dans leur quête de vérité. Plus aucun billet n’y sera publié tant que la presse ne nous aura apporté les éclaircissements légitimes. C’est vraiment lamentable… Voilà à quoi conduit le cumul des mandats.

Les commentaires restent ouverts. Soyez modérés dans vos propos, ayez l’élégance, c'est peut-être mon dernier post, ça se mérite des vacances. Bloguer plus pour informer plus. Ikus arte.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurélien 14/03/2008 00:21

"Je n'achète plus sud ouest, ter-mi-né. C'est comme pour TF1. Et le bilan est qu'on en vit très bien. "Tu as bien raison Excalibur. Le Sud-Ouest devrait être gratuit tellement qu'il est pourrave. Un véritable torchon qu'on feuillette dans tous les bars. Je lis pourtant assez souvent mais sur les grands sujets de politique et d'actualité, c'est vraiment daubesque la plupart du temps. Je préfère lire Le Monde parfois.Sud-Ouest est à la presse ce que TF1 est à la télé. Très franchouillard, poujadiste et conservatrice comme presse.Je l'ai toujours pensé et je le penserai toujours. Autant lire la Semaine du pays basque.

Otxoa 02/02/2008 14:20

Très intéressant ! Au moins j'ai le plaisir de voir que je ne suis pas le seul à me poser des questions ;)

Moris Dia 28/11/2007 12:47

Merci Damien pour ton commentaire. Il y aura une renaissance... Ca gamberge, ça gamberge. Il y a plein de nouveaux outils d'informations exploitables, des nouveaux formats, etc... Pour l'instant, on observe, on "benchmark", on recense, on discute avec les uns et les autres, ça murit... 2008 sera peut-être l'occasion de lancer un nouveau projet d'information en ligne. A suivre...;-)Moris

damien 27/11/2007 20:42

J'ai eu la chance de vivre une expérience professionelle sur Bayonne pendant quelques années et ton blog m'a accompagné dans cette nouvelle vie. De retour dans mon pays natal, je lisais tes posts qui me donnaient l'impression d'avoir gardé un bout de moi là-bas.Je connais l'implication d'un blog d'expression qui se veut vivant et libre. Mais c'est quand même vraiment dommage que tu laches l'affaire.Bon courage pour la suite.Damien.

Excalibur 06/11/2007 22:45

Je n'achète plus sud ouest, ter-mi-né. C'est comme pour TF1. Et le bilan est qu'on en vit très bien.