Bloggons bayonnais(es) !

Publié le par Moris Dia

C’est quoi un blog ? Même si cette question a déjà au moins six ou sept années de retard, j’y reviens quelques lignes. Le blog est au choix un carnet intime, héritier des sites persos, un journal intemporel (blogzine), un fil d’informations spécialisé sur un thème particulier, sur une passion, ou encore il peut allègrement remplacer un forum puisque tout le monde peut participer en ajoutant son petit commentaire, ou devenir un véritable relais commercial (Mazda fut soupçonnée d'avoir créé un faux blog pour vanter les mérites de sa dernière automobile) ou d’opinion, lieu de débats et de discussions, où l’on se rencontre et on échange des infos. On trouve donc des blogs sur tout, sur l’art, le golf, les sciences, des blogs politiques, sociaux, syndicaux, musicaux, et même sur le Pays Basque en japonais ! Des salles de spectacle ont jeté leur vieux sites web et diffusent leur agenda via un blog, les Grottes de Sare ont ouvert leur blog : on y découvre les dernières actus et c’est bien plus vivant qu’un simple site-vitrine avec 3 photos, un plan d’accès et le N° de téléphone.

Par définition le blog est LIBRE de toutes opinions et parfois même il emmerde (cf. le blog d’un « citoyen de Puteaux qui a décidé de l'ouvrir » et le bordel qu’il a déclenché).  A quand le blog de Mari Kutzu ? ! Bref, le blog est le nouveau media par excellence : il est à la source de nombreuses informations et les journalistes à l’affût y partent à l’assaut tous les jours.

On peut s’abonner à un blog, soit par le procédé classique de la lettre d’information, soit en s’y « syndiquant », c’est à dire en récupérant un fil d’info (RSS) via un petit logiciel gratuit et facile à installer qui, tous les jours va récupérer les derniéres news publiées par les bloggers. Ainsi, les entreprises expertes dans leur domaine surveillent les blogs au quotidien et ont intégré cet outil dans leur processus de veille.

Il m’a fallu dix minutes, moi qui suis neuh-neuh du clavier, pour créer mon blog. J’en ai parlé à 12 personnes et, deux jours après, j’avais 80 connexions ! Depuis, ça grimpe ! Pourtant mes soliloques sont bien timides, mais à force de dire, Bayonne, Baiona, Ville de Bayonne, partout sur mon blog, il est clair que les moteurs de recherche vont assez vite se mélanger les algorithmes…

Ouvrons là, ouvrons des blogs à Bayonne, même si demain, mardi 22, on ferme sa gueule !

 

Publié dans Blogosphère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article