On se hurle et on s'fait une bouffe ?

Publié le par Moris Dia

C’était le 24 août : le Canard Enchaîné publiait un rapport confidentiel de la Direction de la Concurrence, datant de mai 2004, révélant un accord secret, débuté en 1997, entre SFR, Orange et Bouygues pour fausser la concurrence en se répartissant les parts de marché. Demain, 30 novembre, le Conseil de la Concurrence doit rendre son verdict avec comme conséquence une amende exorbitante et la possibilité pour tous les consommateurs de demander des dommages et intérêts ! D’après les Echos, « avec un préjudice de 3 euros par mois sur trois ans infligé à une quinzaine de millions de clients, les dommages dépassent théoriquement le milliard d'euros. »
 
 
 
Bref, une fois revendues en catastrophe tes actions avant la chute brutale de demain, ressorties tes vieilles factures pour récupérer la tune (c'est Noël ! ) et visionné ce petit film (179 Mo – 53’ 13"), proposé au téléchargement par nextup, intitulé « Téléphonie mobile, sommes nous tous des cobayes ? », tu feras comme moi : un email et point-barre !
[Rectificatif suite à communiqué du Conseil de la Concurrence ] :
29 novembre 2005 : Affaire des mobiles
A la suite de diverses informations parues dans la presse, selon lesquelles de « lourdes amendes » pourraient être prononcées à l'encontre des opérateurs de téléphonie mobile, le Conseil de la concurrence tient à préciser que ces annonces correspondent à de pures spéculations n'engageant que leurs auteurs, qu'elles n'émanent en aucun cas du Conseil et que, jusqu'au prononcé de la décision, les parties mises en cause ont droit au respect de la présomption d'innocence.

Publié dans Terre - Ecologie

Commenter cet article