Orhy pilant

Publié le par Moris Dia

Trois jours à attendre une fenêtre météo pour gravir le pic d'Orhy, en vain... Fort vent et nuages persistants sur ce petit 2000 tout calcaire à la vue imprenable. Rien à faire. Toujours dans le brouillard et à peine plus de 9°C à Iraty le matin, ce qui empêchait toute tentative en tee-shirt (pas tout seul dans ce cas : réécouter l'émission "la tête au carré" - France Inter, sur les traces d'Augustin Pyramus de Candolle, 200 ans après. Se caler à 44'25"...).

orhy-pilant.jpg
Pas vu le chapeau d'un cèpe non plus. En revanche, sur les routes secondaires, on croise des véhicules stoppant tous les cent mètres, les conducteurs rituellement agenouillés devant les bouses de vache. Des coulemelles ? Dans le doute, mieux vaut s'abstenir.

mushroom.jpg

Bref, contraint de se rabattre sur les jolis sommets avoisinants et au fond des gorges (Olzharte, Ejuharre). N'avais jamais mis les pieds à Kakoueta. Visite payante. A l'entrée des gorges un panneau indique en quatre langues le descriptif de l'itinéraire. En français, espagnol et anglais le parcours totalise 3,5 km. En basque : 4 km ? ! J'interroge le guichetier sur les 500 m bascophones supplémentaires. Dépité, il rétorque : -" et pourtant c'est un ingénieur qui est venu ! Il est même venu quatre fois et n'a pas réussi à mesurer convenablement le panneau à l'entrée. Et il est ingénieur..." Peut-être un rapport avec les bouses citées plus haut ? Pas osé lui soumettre cette hypothèse. 

Publié dans Randonnées

Commenter cet article

Riotgirl 04/09/2007 20:34

Un apres-midi d'automne On avait trouve un moyen de locomotion Alors on est parti a la cambrousse Les champs etaient humides et suffisamment acides C'etait le bon moment pour aller cueillir des champignons Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi ! C'est le chant du psylo qui supplie Qui joue avec les ames Et ouvre les volets de la perception(...)Billy Ze Kick et les Gamins en Folies - "Mangez Moi"